Jaafar Heikel : “Vu la baisse des tests PCR, la baisse de la propagation du virus reste une hypothèse”

Avec la diminution du nombre de tests PCR réalisés par jour, peut-on affirmer que la propagation du Covid-19 est en baisse et que la situation épidémiologique s’améliore ? Éléments de réponse avec l’épidémiologiste Jaafar Heikel.

Par

Test PCR. Crédit: Alain Jocard / AFP

Depuis la mi-décembre, une baisse des tests PCR effectués par jour a été constatée. Si le nombre de tests effectués quotidiennement était en moyenne de 22.000 en septembre et octobre, il a connu une chute progressive durant les mois qui ont suivi. Le 3 janvier, celui-ci était de 12.450. Depuis la mi-décembre, moins de 19.000 tests sont effectués par jour. Cette tendance à la baisse du dépistage du Covid va donc de pair avec une baisse des cas positifs au virus déclarés par jour, ainsi qu’une baisse des cas actifs, qui s’élève à 19.893 à la date du 10 janvier. Si de moins en moins de personnes sont testées, peut-on affirmer que la propagation du virus est en baisse ? Pour TelQuel, l’épidémiologiste Jaafar Heikel apporte des éléments de réponse.

TelQuel : Comment expliquer la baisse du nombre de tests PCR effectués quotidiennement ?

article suivant

Rapport : le CESE plaide pour une politique d’innovation et une meilleure gestion du capital intellectuel