Abdelfettah Hamadi : “L’inadéquation de la formation avec les réalités économiques amène de nombreux jeunes à devoir inventer leurs parcours”

Le Maroc présente un taux relativement élevé de jeunes de 15 à 24 ans qui sont sans emploi, hors système scolaire et sans formation (NEET). Selon l’enquête Panel des ménages de l’ONDH, sur 6 millions de jeunes de 15 à 24 ans, 1,7 million appartenaient à cette catégorie en 2029, soit 28,5 %. Explications de Abdelfettah Hamadi, chef du pôle système d’information à l’ONDH.

Par

Abdelfettah Hamadi est chef du pôle système d’information au sein de l'ONDH. Crédit: DR

La situation des jeunes sans emploi, hors système scolaire et sans formation (NEET, acronyme de Not in Education, Employment, or Training) inquiète à plus d’un titre. Dans l’objectif de dresser le profil de ces jeunes, l’Observatoire national du développement humain (ONDH) s’est associé à l’UNICEF pour réaliser un diagnostic et une analyse quantitative et qualitative en vue de comprendre les causes, d’analyser l’hétérogénéité des situations et de formuler des propositions pour leur insertion économique et sociale. Retour sur l’étude menée par l’ONDH avec Abdelfettah Hamadi, chef du pôle système d’information.

TelQuel : Le Maroc présente un taux relativement élevé de jeunes de 15 à 24 ans qui sont sans emploi, hors système scolaire et sans formation. Quelles sont les causes structurelles…

article suivant

L'Algérie décide de fermer son espace aérien aux avions marocains