Youssef Chraibi : “À chaque fois qu’il y a une crise, l’outsourcing se développe”

Malgré la concurrence accrue des pays africains, le Maroc consolide son leadership en termes d’externalisation des services. La croissance du secteur a permis une progression de 9 % du nombre d’emplois créés depuis 2015, pour s’établir à 120.000 emplois en 2019.

Par

Youssef Chraibi a fondé Outsourcia en 2003, groupe spécialisé dans la gestion de la relation client, les services digitaux et social media, et l’externalisation de processus métiers. Crédit: DR

Se positionnant comme une destination haut de gamme, le royaume peut profiter pleinement des opportunités offertes par la crise liée à la pandémie, qui a rappelé la résilience du secteur en cette période. En 2019, l’outsourcing a dépassé les 14 milliards de dirhams en 2019, ce qui en fait le troisième secteur en termes de chiffre d’affaires à l’export. Retour sur les principaux enjeux du secteur avec Youssef Chraibi, président du groupe Outsourcia et de la Fédération marocaine de l’externalisation des services (FMES), qui a récemment rejoint la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

TelQuel : Comment le Maroc peut-il consolider son leadership dans le secteur de l’outsourcing face à la concurrence des pays africains qui sont également francophones 

Le siège d’Outsourcia à Casablanca.Crédit: DR
Youssef Chraibi : La meilleure façon…
article suivant

Jaâfar Heikel : “Le Covid long est un phénomène qui reste rare”