Normalisation avec Israël : Entretien téléphonique entre Mohammed VI et Mahmoud Abbas

Le roi Mohammed VI et le président de l'Autorité nationale palestinienne Mahmoud Abbas se sont entretenus ce jeudi 10 décembre suite à l'annonce de la normalisation des relations diplomatiques avec Israël.

Par

Mohammed VI et le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas, lors du sommet du Comité Al-Qods en janvier 2014 à Marrakech. Crédit: AFP

Le roi Mohammed VI a eu ce jeudi un entretien téléphonique avec Mahmoud Abbas Abou Mazen, président de l’Autorité nationale palestinienne, annonce la Palais royal dans un communiqué.

Lors de cet entretien, le roi a informé le président palestinien de la teneur de l’entretien téléphonique qu’il a eu avec le président américain Donald Trump, « eu égard à l’estime que voue Sa Majesté le Roi à Son Excellence le président palestinien. »

à lire aussi

Le Maroc « soutient la solution à deux États »

La roi a réaffirmé que sa position soutenant la cause palestinienne « demeure inchangée ». Dans ce sens, le souverain a souligné que « le Maroc soutient la solution à deux États et que les négociations entre les parties palestinienne et israélienne sont la seule voie pour parvenir à une solution définitive, durable et globale à ce conflit ».

En sa qualité de président du Comité Al-Qods, émanant de l’Organisation de la coopération islamique, le roi « n’a eu de cesse d’insister sur la nécessité de préserver le statut spécial de la ville d’Al Qods Acharif et de respecter la liberté de pratiquer les rites religieux pour les adeptes des trois religions monothéistes, ainsi que le cachet musulman d’Al-Qods Acharif et de la mosquée Al-Aqsa.

Le souverain a également souligné que « le Maroc place toujours la question palestinienne au même rang de la question du Sahara marocain et que l’action du Royaume pour consacrer sa marocanité ne se fera jamais, ni aujourd’hui ni dans l’avenir, au détriment de la lutte du peuple palestinien pour ses droits légitimes ».

Le roi a des « relations distinguées avec la communauté juive d’origine marocaine »

A cette occasion, le souverain a noté que « le roi du Maroc jouit d’un statut particulier » et qu’il a « des relations distinguées avec la communauté juive d’origine marocaine, dont des centaines de milliers de juifs marocains établis en Israël ».

Il a également affirmé que « le Maroc mettra à profit toutes les dispositions et contacts convenus entre le souverain et le président américain pour promouvoir la paix dans la région, et que cela n’affecte en aucun cas l’engagement constant et continu dans la défense de la cause palestinienne juste ».

Il a enfin souligné que « le Maroc, qui place la cause palestinienne en tête de ses préoccupations, ne renoncera jamais à son rôle dans la défense des droits légitimes du peuple palestinien, et restera, comme il était toujours, roi, gouvernement, et peuple, aux côtés de nos frères palestiniens, et continuera son engagement constructif pour parvenir à l’établissement d’une paix juste et durable dans la région du Moyen-Orient ».

(avec MAP)

article suivant

Maroc et États-Unis main dans la main pour lutter contre le trafic illicite de pièces archéologiques marocaines