Ghizlane Agzenaï, la couleur redessinée

Pour sa deuxième exposition personnelle, l’artiste inaugure le second espace de la galerie casablancaise 38, situé à l’hôtel Hyatt Regency. Elle y prend ses aises sous l’appellation “Emerge Reloaded”. Chatoyant.

Par

Ghizlane Agzenaï
“Mes totems sont porteurs d’amour et de lumière. Ils traduisent les différents messages que je veux partager avec le public”, explique Ghizlane Agzenaï. Crédit: DR

Elle est belle, aimante, troublante, joyeuse, colorée, déroutante, flamboyante, foudroyante… La vie, ainsi décrite, a besoin de piment, d’une belle folie. S’y laisse-t-elle prendre ? L’interrogation courbe l’échine lorsque la colonne des battants est vent debout. Et puis, on s’arrête pour mieux la comprendre, l’enlacer ou lui infliger la distanciation. Subitement, on est interpellé par l’inattendu, l’improbable, l’indéfinissable. Derrière ce verbiage à conjugaison variable, on bute sur une philosophie sociale à (re) définir. “Ma philosophie de vie est que tout est possible. Je pense qu’on peut se créer la vie dont on rêve et qu’il suffit d’y croire. Je suis convaincue que la détermination et la volonté peuvent exaucer tous nos vœux. Je pense aussi que l’optimisme nous aide à avancer, s’il ne s’agit pas de nier les choses négatives mais au contraire les accueillir lorsqu’elles se présentent en ayant l’espoir que cela ira mieux très vite”, dit, en femme apaisée,…

article suivant

Maroc-Ethiopie: Le mégaprojet d'usine d'engrais à 3,7 milliards de dollars officiellement scellé