RAM : après la décision de dissolution, l’AMPL compte interjeter appel

Suite à une plainte de la RAM déposée le 14 septembre, le tribunal de première instance de Casablanca a décidé ce 25 novembre la dissolution de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL). L’association compte interjeter appel de cette décision.

Par

Mi-septembre, suite au licenciement 
de plusieurs de ses membres, l’association des pilotes tentait toujours de trouver un compromis avec la direction de la RAM. Crédit: AMPL

Le tribunal de première instance de Casablanca a décidé, ce 25 novembre, de dissoudre l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL). Révélée par nos confrères de Médias24, l’information nous a été confirmée par Maître Zakaria Mrini, avocat de l’association, qui indique que l’AMPL compte interjeter appel.

Déposée le 14 septembre par la Royal Air Maroc (RAM), la plainte reprochait à l’association des pilotes ses activités syndicales et ses menaces de grève, ce qui contrevient au Dahir n° 1-58-376 sur les associations.

Suite au licenciement de 65 pilotes cet été, l’association avait voté le 31 août dernier le dépôt d’un préavis de grève en cas de refus de la Royal Air Maroc de les réintégrer immédiatement.

à lire aussi

article suivant

De l’Australie à Miami, Youssef Aderdour, un chef pâtissier à la recherche du soleil