Administration Biden : quelles conséquences pour les relations Maroc–États-Unis ?

Alors que Donald Trump vient de donner son feu vert au processus de transition — sans toutefois admettre sa défaite —, le président élu Joe Biden, qui devrait prendre ses fonctions le 21 janvier 2021, a lui déjà constitué une partie de son administration. Quelles conséquences sur les relations diplomatiques Maroc-États-Unis ? Décryptage.

Par

Joe Biden et Mohammed VI au palais royal de Fès, le 19 novembre 2014. Crédit: Fadel Senna / AFP

Des anciens des administrations Clinton et Obama, des fidèles de l’ancien vice-président et du parti démocrate, quelques surprises… Joe Biden a présenté mardi 24 novembre une première partie de son administration et non la moindre puisqu’il s’agit des postes clés de la présidence. Éclairage sur les conséquences diplomatiques pour les relations entre le Maroc et les États-Unis avec Mohamed Badine El Yattioui, docteur en sciences politiques, spécialiste des relations internationales et professeur à l’université de Puebla au Mexique.

TelQuel : Que pouvez-vous nous dire sur l’administration nommée par Joe Biden aujourd’hui?

Mohamed Badine El Yattioui : Nous avons plusieurs profils différents. La nomination de Jake Sullivan, 43 ans, comme conseiller à la sécurité nationale est une vraie surprise. Il a été vice-conseiller sous Obama. Concernant Tony Blinken, il était le conseiller…

article suivant

De l’Australie à Miami, Youssef Aderdour, un chef pâtissier à la recherche du soleil