Covid-19 : en attendant le vaccin, gare au relâchement

En attendant une campagne de vaccination massive, plusieurs voix s’élèvent pour pointer du doigt la nécessité de maintenir voire de renforcer les mesures sanitaires. Alors que le monde pharmaceutique et les géants du secteur se mobilisent en se lançant dans la quête d’un futur vaccin contre la pandémie, le risque d’un relâchement se fait sentir dans la population.

Par

Salé, avril 2020. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

L’immunité collective grâce à la vaccination, ce n’est pas pour tout de suite. Alors que le Maroc a lancé les préparatifs en vue d’une campagne massive de vaccination, le virus continue de se transmettre avec virulence. Une situation qui n’a pas échappé au chef du gouvernement qui a rappelé, lors d’une réunion du conseil de gouvernement qui s’est tenue le jeudi 12 novembre, que la situation épidémiologique au Maroc est “préoccupante”, compte tenu de la hausse du nombre de cas et de décès quotidiens. Saâd-Eddine El Othmani a également prévenu que “disposer du vaccin ne doit pas prêter à la nonchalance et au relâchement mais nous devons, tous, respecter les mesures préventives prises par les autorités sanitaires et sécuritaires”.

à lire aussi

Renforcer les…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés