Remboursement des frais liés au Covid-19 : les tarifs enfin fixés par l’ANAM

L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) annonce, ce 2 novembre, l’entrée en vigueur des remboursements des frais liés au Covid-19, dans le cadre de l’Assurance maladie obligatoire (AMO).

Par

ALAIN JOCARD / AFP

C’est un dossier longtemps resté en discussion qui est, enfin, en train de trouver son dénouement. L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) vient d’annoncer que le protocole thérapeutique de prise en charge du Covid-19 a été approuvé par le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb.

En d’autres termes, le remboursement des frais médicaux liés au Covid-19 peut enfin avoir lieu, selon une grille tarifaire qui “fixe le tarif pour chaque prestation et chaque catégorie de cas clinique, par secteur d’activité (public et privé)”, mentionne un communiqué émis, ce 2 novembre, par l’agence nationale. Une grille diffusée auprès “des organismes gestionnaires de l’Assurance maladie obligatoire (CNOPS-CNSS), des professionnels de santé et l’ensemble des acteurs de la couverture médicale de base au Maroc”, poursuit le document dont TelQuel détient copie.

Signé de la main du ministre de la Santé, le document détermine le circuit de prise en charge d’un patient atteint du coronavirus, et “constitue la base de la prise en charge” du Covid-19 dans le cadre de l’AMO. Un protocole thérapeutique différencié en fonction de la gravité du cas, selon cinq critères distincts (asymptomatique, bénin, modéré, sévère et critique) et appelé à connaître des “mises à jour au vu des changements que peut connaître la pandémie en fonction de la validation des nouvelles données”.

Dénouement à venir pour le prix des tests PCR

Ce besoin de référentiel, le Maroc lui court après depuis début septembre. Avant de procéder à d’éventuels remboursements, l’ANAM devait fournir une tarification nationale de référence (TNR) qui devait recevoir l’aval du ministère de la Santé. Une grille qui échelonne les remboursements spécifiques au Covid-19, puisqu’ils n’y étaient pas listés. Des discussions qui avaient alors mis du temps à aboutir entre les différents acteurs.

à lire aussi

Désormais, les remboursements des frais Covid-19 se feront “selon la réglementation et les référentiels en vigueur notamment les conventions nationales, les nomenclatures des actes, le guide des médicaments remboursables”, indique le communiqué de l’ANAM.

Ainsi, les consultations pour réaliser les tests PCR, nécessaires au dépistage, ont été fixées entre 50 et 75 dirhams dans le secteur public, alors qu’ils s’élèvent entre 80 et 150 dirhams dans le privé. Les prix des tests PCR, en eux-mêmes, restent encore suspendus à la décision d’une commission permanente de suivi.

Ce protocole, d’après l’ANAM, “permettra de consolider la prise en charge des assurés et bénéficiaires de l’AMO” atteints du Covid-19. Et d’ajouter qu’il “constituera un référentiel pour le remboursement et la prise en charge ainsi que pour l’exercice du contrôle médical, à même d’éviter d’éventuels abus et dépassements”. L’agence précise également que le non-respect des dispositions de ce référentiel pourra faire l’objet de réclamations destinées à l’ANAM, à travers notamment la plateforme “chikaya”.

article suivant

La République d'Haïti décide d’ouvrir un Consulat Général à Dakhla