Remboursement des frais liés au Covid-19: les tractations traînent, les patients trinquent

En suspens depuis la rentrée, la prise en charge des frais liés au Covid-19, et plus particulièrement des tests PCR, est au point mort. Une situation qui n’est pas sans conséquence sur la lutte contre la pandémie.

Par

Le coût de 500 DH pour un test PCR reste à la charge des citoyens, ce qui freine les dépistages. Crédit: MAP

Qui pour prendre en charge le remboursement des frais médicaux liés au Covid-19? Le dossier est enlisé depuis plusieurs semaines sans qu’une avancée ne soit évoquée. “Ça prend beaucoup de temps”, souffle une source proche du dossier. Le nœud du problème, une question de synergie entre les nombreux organismes chargés de statuer sur la question. “Techniquement, les ministères des Finances et de la Santé ont donné leur aval pour que l’ANAM (Agence nationale de l’assurance maladie, ndlr) procède aux remboursements, mais, jusqu’à présent, il n’y a aucune avancée du côté de l’agence”, poursuit notre interlocuteur. La coordination est aussi inexistante, d’après nos informations, entre l’ANAM et les deux organismes gestionnaires: la CNOPS (Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale) et la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale). Il n’empêche que ces démêlés administratifs et techniques rejaillissent forcément sur le terrain de la lutte sanitaire. Les…

article suivant

Administration Biden : quelles conséquences pour les relations Maroc–États-Unis ?