Après une nouvelle tentative d’obstruction à Guergarat, le Polisario rappelé à l’ordre par l’ONU

L’ONU a appelé le Polisario à mettre fin à l’obstruction de la circulation civile et commerciale dans la zone de Guergarat au niveau de la frontière maroco-mauritanienne. 

Par

Antonio Guterres, SG des Nations unies. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

Il aura fallu une intervention onusienne. Présents fin début août dans la zone de Guergarat, à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie, des éléments du Polisario ont été appelés par l’ONU à ne plus “ obstruer la circulation civile et commerciale régulière dans la zone tampon de Guerguerat”, rapporte une dépêche de l’agence de presse MAP basée sur une intervention du porte-parole de l’ONU, Farhan Haq.

« La circulation civile et commerciale régulière ne doit pas être obstruée et aucune mesure ne doit être prise, qui pourrait constituer une altération du statu quo de la zone tampon » de Guerguerat, a affirmé le représentant onusien lors de son intervention. Il a également réitéré l’appel des Nations-Unies à « la plus grande retenue et à désamorcer toute tension » à Guerguerat, ajoutant que la MINURSO « surveille la situation » dans la région.

Ce n’est pas la première fois que l’ONU rappelle le Polisario à l’ordre pour des tentatives d’obstruction dans la zone de Guergarat. Ce fut déjà le cas au mois de janvier dernier lorsque l’institution dirigée par Antonio Guterres avait lancé un appel similaire au mouvement séparatiste. Chaque année, des tensions émergent dans cette zone située à la frontière entre le Maroc et la Mauritanie.

 

Avec MAP

article suivant

Le mandat de la Minurso prorogé pour une durée d’un an