Julien Cohen-Lacassagne : “On peut penser l’histoire des juifs sans la déconnecter de l’histoire des sociétés dans lesquelles ils ont évolué”

Dans un essai passionnant intitulé ‘Berbères juifs, l’émergence du monothéisme en Afrique du Nord’, Julien Cohen-Lacassagne balaye les mythologies auréolant l’histoire des juifs nord-africains. Un pan de l’histoire très peu exploré que l’auteur tente de décrypter, non sans faire débat. Interview.

Par

Juifs Berbères de l'Atlas vers 1900
Juifs Berbères de l'Atlas vers 1900. Crédit: DR

Dans la préface, l’historien israélien Shlomo Sand explique que la construction du récit historique sioniste reposant sur l’idée “d’un peuple-race errant, après avoir été exilé de ‘sa patrie’” n’a jamais fait l’objet de recherches historiques. Certes, l’histoire est subjective, mais pourquoi cette obstination à dépeindre cette version du récit judaïque ?

Berbères juifs,
l’émergence du monothéisme en Afrique du Nord, par Julien Cohen-Lacassagne, éd. La Fabrique (Paris), 200 p.Crédit: DR
D’abord, ce récit d’un peuple errant n’est pas directement connecté avec la construction sioniste, on le retrouve à l’origine dans un discours chrétien, tel qu’il a été élaboré par les premiers théoriciens de l’église. Ce récit leur permettait d’isoler le monothéisme juif dans l’idée d’une nation, au sens antique du terme. Mais aussi de juguler le prosélytisme juif. Par la suite,…

article suivant

Bonnes feuilles : “La face ‘cachée’ des sociétés civiles au Maghreb : un espoir pour demain ?”