S’estimant délaissés, les professionnels de l’événementiel au bord du gouffre

Entre interdiction des rassemblements, annulations et reports d’événements, le secteur est à l’arrêt depuis le début de la crise sanitaire. Face à une reprise qui tarde à venir, les agences événementielles sont aujourd’hui plongées dans la plus grande inquiétude.

Par

il s’agit principalement d’octroi d’indemnités forfaitaires de 2000 dirhams aux employés desdits secteurs Crédit: DR

Depuis l’annonce de l’état d’urgence sanitaire, le secteur de l’événementiel souffre d’une chute d’activité estimée à plus de 95%. “L’arrêt de l’activité a été un coup dur pour moi comme pour mes collaborateurs”, témoigne Ossama Ezzaki, cofondateur de Performance Group. L’agence, qui opère majoritairement via des contrats-cadres, a effectué de gros investissements et des achats à l’avance à la veille de deux événements programmés pour les mois d’avril et de juin. À cause de la dégradation de la situation sanitaire, ces derniers ont été annulés et l’entreprise s’est retrouvée avec un important stock de matériel, mobilier et goodies non utilisés. Des pertes évaluées à des millions de dirhams, en plus des charges fixes accumulées depuis le début de la crise, explique Ossama Ezzaki, notant qu’aucune commande n’a été reçue par son agence, qui compte une trentaine de collaborateurs, depuis le mois d’avril….

article suivant

Tourisme : Ryanair repart à l’assaut du Maroc