À Rabat et Casablanca, une Achoura sous le signe du chaos

La soirée du 29 au 30 août était placée sous le signe du chaos dans certaines parties des villes de Rabat et de Casablanca. Les célébrations d’Achoura ont parfois tourné à l’affrontement avec des forces de l’ordre qui comptent des blessés dans leur rang.

Par

Youtube/ Hespress

Feux de camp improvisés, pétards et rixes avec les autorités. C’est ainsi que l’on pourrait résumer les événements de la soirée du 29 août, qui coïncidait avec la célébration de l’Achoura.

Dans plusieurs quartiers de Rabat, certains ont utilisé pneus et bois pour allumer des feux de camp lors de rassemblements improvisés au milieu des routes, tandis que d’autres zones des capitales économiques et politiques ont vu leur soirée rythmée par les bruits d’éclats de pétards et de feux d’artifice en tout genre.

Dans des vidéos diffusées par nos confrères et sur les réseaux sociaux, on peut voir que les interventions des autorités ont parfois tourné à l’affrontement, faisant des blessés dans les rangs des forces de l’ordre. À l’heure actuelle, les autorités compétentes n’ont toujours pas communiqué sur ces événements.

article suivant

L’Istiqlal traque les conflits d’intérêt avec une proposition de loi