Jorf Lasfar : le Groupe OCP va construire une nouvelle usine de production d’acide phosphorique purifié

L’OCP lance la construction d’une nouvelle usine de production d’acide phosphorique purifié à Jorf Lasfar. Les travaux débuteront au premier trimestre de 2021.

Par

Mostafa Terrab, le président-directeur général du Groupe OCP.

Le Groupe OCP a annoncé ce mardi 11 août le lancement d’une nouvelle usine de production d’acide phosphorique purifié avec ses partenaires allemand (Budenheim) et belge (Prayon), à travers leur filiale Euro Maroc Phosphore (EMAPHOS).

Cette nouvelle usine permettra de doubler la capacité de production annuelle d’EMAPHOS, pour passer de 140.000 T P2 O5/an à 280.000 T P2 O5/an à partir du 4e trimestre 2022, indique l’OCP dans un communiqué, relevant que ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie du groupe de ses partenaires visant à asseoir son leadership mondial dans la production d’acide phosphorique purifié par voie humide, technologie reconnue comme MTD (Meilleure technique disponible) en termes d’émissions CO2.

à lire aussi

Ce projet permettra ainsi de répondre aux évolutions du marché mondial d’acide phosphorique purifié destiné à des usages spécialisés, souligne la même source. Le doublement de la capacité mettra à la disposition de l’OCP une partie de la production pour valorisation, dans le futur, sous forme de produits de niche à base d’acide purifié, permettant ainsi de renforcer son statut de producteur mondial de produits phosphatés de spécialité.

Compte tenu de son implantation au sein de la plateforme de Jorf Lasfar, ce projet bénéficiera de grandes synergies et d’économies d’échelle grâce à son accès direct aux infrastructures, aux services partagés et aux matières premières mises à sa disposition par le Groupe OCP au sein de cette plateforme, ajoute le communiqué. Au-delà de ces avantages économiques, cette nouvelle usine va s’appuyer et capitaliser sur l’expertise et le savoir-faire développés, depuis plus de deux décennies, par le staff technique de EMAPHOS.

Après la finalisation des travaux des études d’ingénierie de base en mars 2020, le projet est aujourd’hui au stade des études de détail. Les équipements à long délai de fabrication seront commandés à partir du 3e trimestre 2020 et le lancement des travaux de construction est prévu au 1er trimestre 2021.

(avec MAP)

article suivant

Football féminin : la FRMF vise un champion d’Europe pour diriger les Lionnes de l'Atlas