L'OCP sort quasi indemne du chaotique premier trimestre 2020

Malgré une crise sanitaire et économique sans précédent, l'OCP a pu stabiliser son chiffre d'affaires au premier trimestre 2020.

Par

Le siège de l'Office chérifien des phosphates (OCP) à Casablanca. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

En crise à l’image de tous les autres secteurs, l’OCP a pu limiter les dégâts au cours du premier trimestre 2020. L’augmentation des volumes de production a pu compenser la baisse du cours de phosphates à l’international, toujours est-il que la rentabilité a tout logiquement baissé, compte tenu du recul des prix.

Le Chiffre d’affaires sur cette période a atteint 12.270 millions de dirhams. En 2019, lors de la même période, l’Office a annoncé 12.422 millions de dirhams de CA. Néanmoins, une baisse du bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) a été ressentie. L’EBITDA affiche 3.329 millions de dirhams, alors qu’en 2019, 4.287 millions de dirhams ont été annoncés à ce niveau. Une baisse d’environs 22%, alors que la marge du même indicateur s’est élevée à 27%. Au niveau des dépenses d’investissement, le communiqué de l’OCP annonce 2.125 millions de dirhams.

N.E

article suivant

Polémique sur les vols spéciaux, un Paris-Fès en classe éco à plus de 10.000 dirhams