Pour Abdallah Saaf
, pas d’Etat “pleinement” social sans Etat stratège

Par Abdallah Saaf

Le modèle économique à l’œuvre jusqu’à ce jour, d’inspiration néolibérale, conduit à un déclassement des politiques sociales et au creusement des inégalités sociales pour Abdallah Saaf, fellow au Policy Center for the New South. (Tribune publiée le 25 mai dernier)

Au-delà des diagnostics sur le social jusqu’à ce jour au Maroc, à l’épreuve de la pandémie, les “dimensions régaliennes” sont fortement réclamées dans les domaines sociaux tels la protection sociale, la santé, l’éducation, l’emploi, le logement, loin devant les autres secteurs, réduits au rang d’éléments d’appoint. L’Etat est sollicité pour mettre en place un système de santé pérenne, efficace, une couverture médicale et sociale généralisée, accessible, à l’ensemble des couches sociales et des professions, déployé territorialement et équitablement. La concrétisation de cet État délibérément social, stratège et interventionniste, profilé en termes généraux par la Constitution de juillet 2011, remonte au premier plan du débat public en cours.

Abdellah Saaf, fellow au Policy Center for the New SouthCrédit: Rachid Tniouni / TelQuel
Le modèle économique à l’œuvre jusqu’à ce jour , d’inspiration néolibérale, construit pendant…

article suivant

Mohammed VI : “120 milliards de dirhams seront injectés dans l’économie nationale”