Surpeuplement, sous-effectifs, allégations de torture : ce que dit une mission parlementaire sur nos prisons

Retour sur les points saillants du dernier rapport de la mission exploratoire temporaire sur la situation de trois établissements pénitentiaires, discuté le 8 juillet en commission.

Par

La prison de Ain Sebaa. Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

Le rapport de la mission exploratoire temporaire sur la situation de trois établissements pénitentiaires du pays a été discuté le 8 juillet au sein de la commission de Justice en présence de Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme, et Mohamed Salah Tamek, délégué général de la Direction générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR). “L’objectif de cette mission exploratoire est de mettre en lumière les problématiques élémentaires et constructives du milieu carcéral, mais aussi de dégager des recommandations à même de contribuer à l’évolution de la gestion de ce secteur, d’améliorer les conditions de détention, et d’humaniser ces établissements”, annonce d’emblée le rapport, fruit du travail de membres de la commission de Justice à la Chambre des représentants. La mission, présidée par l’istiqlalien Omar Abassi, a entamé son travail en janvier 2019 avant de finaliser ses conclusions une année plus tard. Trois prisons ont été visitées par nos élus…

article suivant

Abécédaire de l’histoire de l’art au Maroc avec la nouvelle exposition du MMVI