Espionnage : qui se cache derrière NSO Group, l’entreprise israélienne à l’origine du logiciel Pegasus ?

Le groupe NSO fait la une de l’actualité marocaine depuis des accusations portées par Amnesty International. Selon l’ONG, le logiciel Pegasus développé par l’entreprise israélienne a notamment été utilisé pour espionner le téléphone du journaliste et militant Omar Radi. Mais qui se cache derrière l’entreprise? Qui sont ses associés? Et comment son logiciel phare fonctionne-t-il?

Par

Sur cette photo d'archives prise le 28 août 2016, une femme marche à l'extérieur du bâtiment abritant le groupe israélien NSO, à Herzliya, près de Tel Aviv. Crédit: JACK GUEZ / AFP

Cet article a initialement été publié le 1er juillet 2020.

Un petit clic et une infiltration. Depuis quelques jours, le nom de l’entreprise israélienne NSO Group est sur toutes les lèvres. Et pour cause, dans une enquête dont les conclusions ont été publiées le 22 juin 2020, l’ONG Amnesty International affirme que le journaliste Omar Radi a été victime d’une infiltration et d’une surveillance de son téléphone par “injection réseau”. Un espionnage qui serait le fruit de l’utilisation du logiciel Pegasus développé par l’entreprise israélienne NSO. Qui se cache derrière cette entreprise ? Comment s’est-elle développée et surtout comment Pegasus fonctionne-t-il ? Éléments de réponse.

Formés à l’école 8200

Actuel PDG de NSO Group, Shalev Hulio en est…

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques