Les équipes nationales se réunissent ce lundi au Complexe Mohammed VI

Alors que des rumeurs annonçaient la suspension définitive des activités sportives au royaume, Abdelmalek Abroun, l’ancien président emblématique du Moghreb de Tétouan et membre du bureau fédéral, a annoncé que les différentes catégories des équipes nationales se réuniront dès lundi au Complexe Mohammed VI de football à Rabat.

Par

Tniouni/TelQuel

Tous les feux sont au vert pour une prochaine reprise du football au Maroc. L’activité économique reprend, et la vie retrouve petit à petit son cours normal. Le ballon devrait lui aussi retrouver ses couleurs. La décision est entre les mains des autorités compétentes, mais tous les signaux indiquent une reprise prochaine.

Dans ce sens, l’ancien président emblématique du Moghreb de Tétouan et membre du bureau fédéral, Abdelmalek Abroun, a annoncé sur les ondes de Radio Mars cet après-midi que “les différentes catégories des équipes nationales se retrouveront dès ce lundi au Complexe Mohammed VI de football à Rabat, dans le strict respect des conditions sanitaires imposées”. Abroun a également confié que la fédération avait étudié plusieurs scénarios de reprise de la Botola 1 et 2 et attendait la réponse des autorités pour en informer les clubs.

Cette déclaration vient rayer d’un trait les rumeurs qui circulent depuis près de 48 heures. En début de semaine, quelques médias ont annoncé la suspension définitive des activités sportives au royaume (dont Botola 1 et 2), suite à la crise Covid-19. Les mêmes sources affirmaient que la décision a été prise suite à une réunion des responsables, en évoquant des raisons économiques et logistiques. L’information a été démentie dans la foulée par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) par le biais d’un communiqué. 

Déconfinement et retour du ballon ?

Dans son discours face au Parlement ce mercredi 10 juin, le chef de gouvernement a détaillé le plan de déconfinement progressif, évoquant le cas du sport. D’après Saad-Eddine El Othmani, les citoyens de la zone 1, où la situation pandémique est totalement sous contrôle, peuvent pratiquer les différents sports de façon individuelle.

Une déclaration qui a relancé le débat autour de la reprise des entraînements des clubs marocains, toujours pas autorisée, alors que les activités économiques qui présentent plus de risques de contagion (magasins de prêt-à-porter, supermarchés, etc.) sont désormais accessibles, sous conditions sanitaires strictes.

En Tunisie, pays “Coronavirus Free”, les équipes ont repris les entraînements depuis près de trois semaines, par petits groupes de trois ou de cinq, après avoir dépisté tous leurs joueurs et membres de leurs différents staffs. La même formule pourrait être appliquée au Maroc, surtout que la FRMF a déjà donné son feu vert aux clubs pour entamer des campagnes de dépistage.

En attendant une décision officielle, la fédération précise dans son communiqué que “la décision de reprendre ou non le championnat national sera prise par le Comité directeur, en coordination avec les autorités compétentes”.

article suivant

Casablanca-Settat : face au risque de saturation, la région se prépare à des solutions alternatives