Aminata Pagni, les débuts d’une auteure ivoirienne au Maroc

Aminata Pagni Crédit: DR

Aminata Pagni est l’une de ces jeunes plumes qui s’appuient sur la fiction pour témoigner d’une époque et d’un lieu, en l’occurrence, celle de l’expérience migratoire au Maroc.

Engagée professionnellement dans la défense des droits des étrangers, cette auteure ivoirienne a publié en octobre dernier son premier roman, Impossible de rester, aux Editions Présence Africaine. Un ouvrage paru au moment où elle tournait une page de sa vie, puisque l’auteure s’apprêtait à quitter le royaume après y avoir vécu près de sept ans. Elle y revient désormais en tant que consultante sur les questions migratoires, avec une agence de coopération technique française. Depuis Abidjan, sa ville d’origine où elle est retournée s’installer en janvier 2018, elle se présente à nous et raconte la genèse de ce premier livre.

Histoires particulières

Impossible de rester relate l’histoire d’Aram, jeune Ivoirienne issue d’un milieu aisé et partie tenter sa chance au Maroc, après avoir subi un déclassement social suite au décès de son père. Une histoire d’amour avec Henri, arrivé du Cameroun dans des…

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc