Saâd-Eddine El Othmani : “Nous augmentons sans cesse, mais progressivement, le périmètre des cas diagnostiqués.”

Déconfinement, tests massifs, fonds spécial Covid-19, port obligatoire du masque… en ces temps troubles où la propagation du coronavirus ne donne aucun signe d’atténuation, le Chef du gouvernement explique sa méthode pour combattre une pandémie qui exige vigilance et responsabilité.

Par

Saâd-Eddine El Othmani, Chef du gouvernement. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

Etre Chef du gouvernement par temps de coronavirus n’est pas chose aisée. Il faut à la fois veiller à protéger la population d’un virus particulièrement invasif et tenter, autant que faire se peut, d’immuniser l’économie contre une grande dépression. Jusque-là, le gouvernement s’est démarqué par son sens de l’anticipation. Fermeture des frontières, confinement, gel des déplacements, port du masque… l’Exécutif, conscient de l’insuffisance des ressources budgétaires, adopte les mesures les plus drastiques pour espérer aplanir une courbe dont on ne voit pas, pour le moment, le pic épidémique. Faisant contre mauvaise fortune bon dos, El Othmani essaie tant bien que mal de rassurer, sans toutefois minimiser la gravité de la crise. Sa valse à deux temps sur le port du masque, lui-même l’explique par “l’évolution dangereuse de la situation épidémiologique de notre pays”. Il faudra une persévérance de longue haleine…

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré