Chronique d’un confinement. Jour 6

Confinée dans son appartement parisien, notre chroniqueuse Fatym Layachi nous fait le récit quotidien d’une vie entre quatre murs.

Par

Jour 6. Aujourd’hui, je ne sais pas s’il y aura un plus tard.

JOUR 6

Dimanche 22

Hier, un monsieur que je connais est mort. Mort du coronavirus. Il est mort à l’hôpital en réa’.

Ce monsieur a une famille. Sa femme est en quarantaine dans une chambre de leur appartement. Elle est contaminée.

Les enfants sont avec leur tante dans le reste de l’appartement. Ils ne voient pas leur mère et ils viennent de perdre leur père.

Ce monsieur est mort et sa famille ne sait pas si elle pourra l’enterrer.

Ce monsieur avait un restaurant près de chez moi.

Il y a quelques mois ce monsieur m’a offert une invitation dans son établissement. Ce papier est sur mon réfrigérateur. Je le regardais tous les jours en me disant j’irai plus tard.

 

Aujourd’hui, je ne sais pas s’il y aura un plus tard.

à lire aussi

article suivant

Lyautey, le royaliste