Les médias, une arme anti-Covid-19

A nos lectrices, à nos lecteurs,

On les disait finis, dépassés, inadaptés à notre époque. Ces dernières semaines, ils ont prouvé exactement le contraire. Eux, ce sont les médias professionnels : journaux, magazines, sites d’information, radios, télévisions…

En quelques semaines, les médias marocains ont montré une capacité de mobilisation insoupçonnée sur le front anti-Covid-19. Leur arme? L’information. Aidés par une transparence inédite des autorités publiques, ils ont informé, expliqué, traqué et déconstruit les fake news et les rumeurs, relayé les informations d’utilité publique, écouté et répondu à leurs lecteurs… Bref, ils ont montré l’importance et la nécessité d’avoir des médias professionnels, forts et crédibles. Et ils continueront à le faire.

Les lecteurs ne s’y sont pas trompés. Les audiences des médias audiovisuels et des sites d’information professionnels ont connu une très forte croissance. Bien que les fake news continuent de circuler fortement sur les réseaux sociaux, de plus en plus de lecteurs font maintenant confiance aux supports professionnels pour s’informer de manière crédible et s’abstiennent de relayer les nombreux textes, vidéos et photos non vérifiés qui ont fleuri ces derniers temps.

Cette mobilisation des médias a été rendue possible par une mobilisation exceptionnelle des journalistes, sur tous les fronts. Dans des conditions souvent difficiles dues aux contraintes imposées par la pandémie, ils sont des milliers, soutenus par les équipes de leurs supports, à rechercher l’information, la vérifier, l’analyser, l’expliquer, la relayer… Bref, à faire tout simplement leur travail de journalistes professionnels.

Mais ces médias sont aussi des entreprises. Et à ce titre, un grand nombre d’entre elles subissent de plein fouet les conséquences économiques de la crise. Campagnes publicitaires annulées, événements reportés et ventes en kiosque en chute libre à cause des restrictions de circulation et des fermetures totales ou partielles des lieux de lecture comme les cafés, les entreprises et les administrations.

Comme d’autres entreprises, elles attendent les mesures que l’État va prendre pour soutenir l’économie, et notamment les PME qu’elles sont. La bouffée d’oxygène annoncée par les banques ce jeudi 19 mars est à saluer. Elle leur permettra de respirer un peu en attendant et en espérant une amélioration rapide de la situation globale.

Mais le plus important soutien ne peut venir que de vous, lecteurs et annonceurs.

En continuant à acheter vos journaux et magazines préférés, vous soutenez à la fois la presse et les kiosquiers qui, eux aussi, souffrent des conséquences de cette crise.

En vous abonnant aux versions papier ou digitale de votre support, en souscrivant des abonnements de soutien, que vous soyez un particulier ou une entreprise, vous lui permettez d’envisager l’avenir avec un peu plus de sérénité.

En maintenant vos campagnes publicitaires, si vous êtes un annonceur, en les adaptant à la situation actuelle et, si votre situation le permet, en anticipant sur des campagnes futures, vous permettez à des entreprises fragilisées par la situation actuelle de continuer à mener leurs combats sur le front de l’information, alors que d’autres sont menés sur les fronts sanitaire, économique et social par les acteurs publics et privés.

Ce soutien, les entreprises de presse en ont besoin aujourd’hui plus que jamais.

Khalid Elhariry

Président

Telquel Media

Titre inspiré du magazine l’Express n°3585

 

 

article suivant

Reprise des cours en présentiel : le débat qui agite la rentrée scolaire