Le Burundi et Djibouti ouvrent des consulats dans les provinces du Sud

En annonçant l’ouverture de leurs consulats à Laâyoune et Dakhla, ce 28 février, le Burundi et Djibouti s’ajoutent désormais à la liste des pays africains qui ont ouvert une représentation diplomatique dans les provinces du Sud.

Par

Le Burundi ouvre un consulat général à Laâyoune. Crédit: MAP

Le Maroc signe un doublé en cette fin de semaine. Les républiques de Burundi et de Djibouti ont annoncé, ce vendredi 28 février, l’inauguration de deux consulats dans les provinces du Sud, respectivement à Laâyoune et Dakhla.

Le royaume confirme ainsi son avancée diplomatique au Sahara. Le Burundi et Djibouti se joignent à la liste des sept autres pays à procéder à l’ouverture de représentations consulaires dans la région : les Comores (19 décembre), la Gambie (7 janvier), le Gabon et la Guinée (18 janvier), la Centrafrique et l’île de Sao Tomé-et-Principe (23 janvier) et la Côte-d’Ivoire (18 février) avaient précédemment inauguré leurs consulats à Laâyoune ou à Dakhla.

à lire aussi

À noter également que le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a pris part au troisième Forum “Maroc-États insulaire du Pacifique”, qui se soldait ce vendredi. Un évènement qui a débouché sur l’adoption de la “Déclaration de Laâyoune”, indiquant que le Sahara constitue une “partie intégrante du territoire marocain”.

Des États qui considèrent que l’initiative marocaine d’autonomie est “la seule et unique solution au différend régional sur le Sahara marocain”. Et d’ajouter : “Réaffirmant notre attachement commun aux principes de l’égalité souveraine, de l’indépendance et l’intégrité territoriale des États, nous affirmons solennellement que la région du Sahara est une partie intégrante du territoire marocain.

(avec MAP)

article suivant

L’ambassade d’Espagne à Rabat dément la réquisition de médicaments destinés au Maroc