Pour 2020, une campagne agricole “entre médiocre et catastrophique”

Avec des températures anormalement élevées et une pluviométrie faible, les récoltes de blé pour l’année 2020 sont estimées à 40 millions de quintaux, soit 10 de moins que l’an dernier.

Par

En 2020, la croissance économique sera encore soumise à la volatilité de la production agricole.

Le 11 février dernier, le département agricole américain a estimé la production de blé au Maroc pour la saison 2019-2020 à 40 millions de quintaux, soit une baisse de 34 % par rapport à la moyenne sur les cinq dernières années. L’an dernier déjà, la récolte céréalière, assez faible, s’établissait à 50 millions de quintaux, en chute de moitié par rapport à une saison 2017-2018 exceptionnellement bonne. Une situation causée par le manque de pluie et le réchauffement climatique, et aux répercussions économiques potentiellement importantes.

Une météo capricieuse

La diminution des réserves d’eau dans les barrages du pays est l’un des facteurs de la chute en volumétrie des récoltes de la saison 2020. Selon l’application gouvernementale MorDam, qui affiche le taux de remplissage en temps réel des barrages au Maroc, le taux global de remplissage au 20 février 2020 est de 48,26 %. L’an dernier à la même date, il était de 63,54 %.

“En…

article suivant

Bank Al-Maghrib adopte de nouvelles mesures en faveur de l’accès au crédit bancaire