“Ils ont peur, tout simplement” : la loi sur l’enrichissement illicite divise les parlementaires

Le processus d’adoption de la réforme du Code pénal a été remis encore une fois en stand-by. Cette fois, la raison du report est liée à un désaccord autour des dispositions relatives à l’enrichissement illicite. 

Par

Cet énième report du vote traduit les divergences entre les groupes parlementaires sur plusieurs sujets couverts par la réforme du Code pénal. Crédit: Rachid Tniouni/ TelQuel

Il est inconcevable qu’un projet de loi qui vise à sanctionner l’enrichissement illicite reste bloqué pendant quatre ans au niveau de la Chambre des représentants”, a martelé Saâd-Eddine El Othmani le mardi 14 janvier, lors de la séance mensuelle à la Chambre des conseillers, consacrée à la politique générale. Le chef du gouvernement fait référence à la réforme du Code pénal gelée au niveau de la Commission de la justice et de la législation de la Chambre des représentants. Un warning qui n’a pas eu d’écho au sein de la commission, dont les membres ont reporté pour la quatrième fois, le 22 janvier, la discussion des amendements apportés au projet de loi modifiant le Code pénal.

L’article de la discorde

Si les groupes parlementaires de la majorité sont parvenus à un accord de principe sur les amendements concernant l’encadrement de l’interruption volontaire de la grossesse…

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)