2019 : l'année de la 5G au Moyen-Orient et en Afrique

Ericsson conclut des accords commerciaux 5G avec sept opérateurs mobiles au Moyen-Orient et en Afrique en 2019. Chafic Traboulsi, vice-président et responsable des réseaux chez Ericsson Moyen-Orient et Afrique, relate cette importante étape.

Ericsson conclut des accords commerciaux 5G avec sept opérateurs mobiles au Moyen-Orient et en Afrique en 2019. Chafic Traboulsi, vice-président et responsable des réseaux chez Ericsson Moyen-Orient et Afrique, relate cette importante étape.

(Ce contenu est une communication d’entreprise. Il n’a pas été rédigé par les journalistes de TelQuel)

Alors que la région du Moyen-Orient et l’Afrique se précipitent vers les services commerciaux 5G, Ericsson a franchi des étapes importantes avec les principaux fournisseurs de services sur la voie de faire de la 5G une réalité.

En 2019, Ericsson Moyen-Orient et Afrique a annoncé sept accords commerciaux 5G avec des opérateurs dans différents pays : Etisalat UAE, Ooredoo Qatar, STC Saudi Arabia, Zain Bahrain, Batelco Bahrain, MTN South Africa et Mobily.

À l’échelle mondiale, à ce jour, Ericsson a signé 78 accords commerciaux 5G ou contrats avec des opérateurs uniques, dont 24 sont des réseaux en direct avec la région du Moyen-Orient et de l’Afrique, ce qui représente environ 29 %.

Dans la région MEA, Ericsson a déjà consolidé sa position de leader 5G en 2019 en mettant en œuvre les réseaux 5G et en améliorant les capacités réseau des clients en 4 G et 5G.

Avec l’avènement des applications dépendantes de la haute vitesse et de la faible latence comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée ainsi que l’automatisation industrielle ; Ericsson est parmi les premiers à commercialiser des solutions permettant aux réseaux d’aujourd’hui d’évoluer en douceur pour les prendre en charge via les réseaux “5G” de nouvelle génération.

Les avantages des vitesses élevées, de la faible latence et de la fiabilité supérieure de la 5G feront une réelle différence. La préparation à ces opportunités 5G est un must pour les prestataires de services. Les fournisseurs de services dans la région MENA peuvent cibler une opportunité de revenus potentielle de 15,18 milliards de dollars à 45,91 milliards de dollars d’ici 2030 à condition d’adapter leur modèle commercial pour devenir des facilitateurs et des créateurs de services.

Les réseaux commerciaux 5G centrés sur les consommateurs et les communications personnelles commencent à voir le jour dans le monde entier. La prochaine vague d’expansion de la 5 G permettra aux entreprises de numériser avec plus de mobilité, de flexibilité, de fiabilité et de sécurité – les applications IOT (Internet des Objets) et industrielles accéderont ainsi à des niveaux jamais atteints auparavant.

La numérisation de l’industrie ouvre de nouvelles opportunités aux fournisseurs de services pour développer et étendre leurs activités au-delà de la connectivité. Le paysage 5G-IoT offre un potentiel énorme à naviguer et exige une compréhension globale des différentes forces motrices et barrières pour  les différents secteurs concernés. La probabilité de réussir à capter une partie de ce potentiel est plus élevée au cours des 5 à 7 prochaines années, lorsque les rôles et les parts de marché seront établis. L’exploitation de ces opportunités pourrait permettre aux fournisseurs de services de débloquer des sources de revenus supplémentaires allant jusqu’à 35 %, en plus de la portée actuelle des activités d’ici 2030.

Les solutions autonomes 5G d’Ericsson garantissent des temps de réponse ultra-rapides ainsi que la disponibilité future de l’architecture réseau, ouvrant de nouvelles opportunités de création de services. Les nouvelles solutions étendent les capacités du réseau, permettant une évolution en douceur du réseau et facilitant de nouveaux cas d’utilisation pour les consommateurs et l’industrie.

De plus, la gamme existante de systèmes radio Ericsson est prête à activer la nouvelle radio 5G grâce à l’installation de logiciels à distance. Cela s’applique à plus de 150 variantes de radio différentes dans plus de 190 réseaux à travers le monde.

Ericsson fait également évoluer sa solution cloud avec une offre optimisée pour le Edge computing, afin de répondre à la demande des utilisateurs. Cela permettra aux fournisseurs de services d’offrir de nouveaux services 5G destinés au grand public et aux entreprises tels que la réalité augmentée et la distribution de contenu à faible coût, faible latence et haute précision.

En 2020, nous pouvons affirmer avec certitude que la 5G décollera.

article suivant

Vers une pénurie de masques sanitaires au Maroc ?