Conseil paix et sécurité de l'UA: le Maroc ne rempile pas

UA: le Maroc ne représentera pas sa candidature au Conseil paix et sécurité

Diplomatie. Le royaume ne devrait pas présenter sa candidature pour un deuxième mandat de deux ans au sein du Conseil paix et sécurité de l’Union africaine (UA), apprend-on de sources diplomatiques. La diplomatie marocaine devrait soutenir la candidature égyptienne pour le siège de deux ans destiné à la région Afrique du Nord. L’autre siège détenu par la région au sein de cet organe pivot de l’Union africaine, pour un mandat de trois ans, est actuellement occupé par l’Algérie. Ce siège sera remis en jeu lors du sommet des chefs d’État de l’UA qui devrait avoir lieu début 2021. Le Conseil paix et sécurité (CPS) est l’organe de l’UA chargé de la prévention des conflits et du maintien de la paix. Il est basé sur le modèle du Conseil de sécurité des Nations Unies sans le système de membres permanents, et est composé de quinze pays dont 10 sont élus pour deux ans et les cinq autres pour 3 ans.

Fatna El Bouih…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés