Du rififi au sein de la direction technique d'Osian Roberts

Nommé directeur technique national au mois d’août dernier, Osian Roberts n’a toujours pas trouvé la formule idéale pour composer le staff de sélectionneurs qui travaillera sous ses ordres. Entre refus de poste et demandes de salaires astronomiques, la direction technique nationale marque le pas.

Par

Osian Roberts, directeur technique national. Crédit: FRMF

C’est dans un contexte miné par l’échec des Lions de l’Atlas en Coupe d’Afrique des Nations 2019 et le manque de résultats positifs des équipes nationales dejeunes catégories que Osian Roberts a été nommé, au mois d’août dernier, directeur technique national (DTN). Deux mois plus tard, le remplaçant de Nasser Larguet a tenu une conférence de presse au siège de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) pour dévoiler sa stratégie de travail, et pointer du doigt le manque de cadres marocains disposant de licence “A” pour entraîner à haut niveau. Depuis, la direction technique nationale marche au ralenti. Loin de faire l’unanimité, les nominations d’entraîneurs ont suscité des interrogations, tandis que la question des compétences nationales refait surface.

à lire aussi

L’école anglophone, ce pari risqué

Pour la première fois en plus de 20 ans, la FRMF a…

article suivant

Vers une pénurie de masques sanitaires au Maroc ?