Feux en Australie: autopsie d’un suicide climatique

Le cauchemar se poursuit dans le pays-continent alors que l’été ne fait que commencer. Décryptage des méga-incendies qui ont tué au moins 26 personnes 
et brûlé près de 6,2 millions d’hectares, soit deux fois la taille de la Belgique.

Par

Un hélicoptère combat un feu de brousse près de Bairnsdale, 
dans la région East Gippsland de Victoria, le 31 décembre 2019. Crédit: STATE GOVERNMENT OF VICTORIA / AFP

Reportage de Sophie Lamberts à Sydney

Ils avaient prévu d’aller à la plage, avec quelques bières, de la musique, un jeu de cartes. Une veille de Nouvel An comme une autre, qui se clôture avec l’inéluctable compte à rebours clamé à l’unisson. 10, 9, 8, 7… “C’était censé être une bonne journée. Mais rien de tel n’est arrivé”, raconte Zoe Simmons, une étudiante dans la vingtaine. La jeune fille avait prévu de passer les fêtes de fin d’année auprès de sa famille, à Batemans Bay, petite ville balnéaire de la côte sud-australienne. Au petit matin, sa mère la réveille, tremblante: “Tout brûle.

“Je me souviens avoir passé en revue ma chambre, en une fraction de seconde. Les souvenirs de mon enfance, les photos de famille, les objets qu’on accumule. Je ne pouvais pas m’arrêter de penser à tout ça”

Dehors,…
article suivant

Bouygues et Thalès, derniers candidats au mégaprojet de surveillance de Casablanca