L'ex-ambassadeur tunisien à Rabat raconte son Maroc de l'alternance

Saleh El Bekkari a occupé le poste d’ambassadeur de Tunisie au Maroc de 1997 à 2009. Dix ans après sa prise de congé, il publie ses mémoires, racontant son expérience de la transition du règne de Hassan II à celui de Mohammed VI, les relations entre le Maroc et Zine El Abidine Ben Ali, entre autres pépites historiques.

Par

Avec la publication de ses mémoires, sobrement intitulées "Saleh El bekkari, ambassadeur au royaume du Maroc" (en arabe), celui qui fut le représentant de la Tunisie à Rabat livre ses anecdotes historiques.

Le 25 octobre 2009, alors qu’il s’apprête à quitter son poste d’ambassadeur de Tunisie au Maroc, Saleh El Bekkari est décoré par le souverain du Grand Cordon du Wissam Alaouite. Dans ses mémoires, sur plus de 300 pages, il raconte plusieurs anecdotes liées à des personnalités phares de l’histoire récente du royaume, tels Abderrahmane Yousfi, Driss Basri ou encore le défunt général de corps d’Armée, Abdelhak El Kadiri. Morceaux choisis.

Le limogeage de Basri, un timing “mal avisé” ?

En novembre 1999, moins de quatre mois après son intronisation, Mohammed VI limoge Driss Basri, homme fort et bras droit de Hassan II. “[Zine El Abidine] Ben Ali m’a confié qu’il estimait le timing du limogeage mal avisé. Selon lui, il était préférable de le [Basri] nommer à…

article suivant

La filiale casablancaise des cinémas Pathé Gaumont se restructure et augmente son capital