Hicham Tiazi suspendu à vie par la Direction nationale des arbitres

Grandement critiqué quant à ses décisions lors du match opposant l’Olympique Club de Khouribga au Club Youssoufia de Berrechid, comptant pour la 10e journée de Botola Pro ce 21 décembre, l’arbitre Hicham Tiazi a été suspendu à vie par la Direction nationale des arbitres.

Par

L'arbitre Hicham Tiazi lors d'un précédent match. Crédit: DR

En arborant sa tenue jaune samedi 21 décembre, pour le match opposant l’Olympique Club de Khouribga (OCK) au Club Youssoufia de Berrechid (CAYB), Hicham Tiazi ne se doutait pas qu’il allait arbitrer la dernière rencontre de sa carrière. Deux jours plus tard, l’homme au sifflet de ce match comptant pour la 10e journée du championnat a été lourdement sanctionné par la Direction nationale des arbitres.

Carton rouge

Dans un communiqué publié ce 23 décembre, l’instance relavant de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a suspendu à vie l’arbitre Hicham Tiazi. “Suite à la mauvaise prestation et aux erreurs grossières de l’arbitre Hicham Tiazi lors du match opposant l’Olympique Club de Khouribga au Club Youssoufia de Berrechid, le samedi 21 décembre 2019, comptant pour la 10e journée de Botola Pro D1, selon le rapport de l’assesseur des arbitres soumis à la Direction nationale des arbitres et en application du règlement des sanctions et des mesures disciplinaires des arbitres, et l’article 6.2 du statut de l’arbitre et de l’arbitrage de la FRMF, il a été décidé de mettre fin aux services de l’arbitre Hicham Tiazi, au niveau de la pratique de l’arbitrage”, indique le communiqué.

Lors du match, Hicham Tiazi a accordé quatre penaltys aux protagonistes (3 pour l’OCK, 1 pour le CAYB). Quatre penaltys discutables, qui ont ouvert le débat autour du niveau et surtout, l’impartialité, de l’arbitrage au Maroc.

à lire aussi

Sur les réseaux sociaux, les voix se sont élevées appelant à la suspension de l’arbitre qui a plusieurs plaintes à son actif depuis quelques saisons. En 2014, l’homme avait été suspendu 3 mois, pour manquer toute la fin de saison.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Assemblée générale de l’ONU : avec El Othmani en porte-drapeau, le Maroc entame un ballet diplomatique virtuel