Le cinéma américain sous le regard de Bertrand Tavernier

Rencontre avec le réalisateur français Bertrand Tavernier, fin connaisseur du cinéma américain et auteur d’ouvrages de référence comme “50 ans du cinéma américain” et “Amis américains”.

Par

Le réalisateur Bertrand Tavernier, récompensé de l'Etoile d'Or lors du 18e Festival international du film de Marrakech. Crédit: Fadel Senna/AFP

Bertrand Tavernier peut être considéré aujourd’hui comme un archéologue du cinéma. Dès les années 1950-60, il est tour à tour critique pour différentes revues comme les Cahiers du cinéma ou Positif, attaché de presse de Jean-Luc Godard ou assistant de Jean-Pierre Melville… Il saute le pas de la réalisation avec L’Horloger de Saint-Paul qui décroche le prix du jury à la Berlinale de 1974, enchaîne avec Que la fête commence (1976) avec Philippe Noiret et Jean Rochefort, et depuis plus rien ne l’arrête. Très prolifique, il réalisera une vingtaine de longs-métrages. En parallèle, Bertrand Tavernier s’intéresse de près au cinéma américain et décide d’esquisser des cartographies subjectives de ce cinéma, longtemps méprisé en France. A travers 30 ans du cinéma américain (1971) puis deux décennies plus tard 50 ans du cinéma américain, ou encore la série d’entretiens Amis américains (1993), le réalisateur du film oscarisé Autour de minuit (1986) signe des ouvrages de référence. Il est à l’honneur de…

article suivant

Le prince héritier Moulay El Hassan décroche le baccalauréat avec mention très bien