Selon le HCP, le Maroc a une aubaine démographique sous-exploitée

Selon le HCP, le Maroc a une aubaine démographique sous-exploitée

Le Haut-commissariat au plan a présenté, le 30 octobre à Rabat, son cinquième rapport national sur la population et le développement, qui retrace les réalisations menées par le Maroc en la matière ces cinq dernières années.

Par

Ahmed Lahlimi, le 30 octobre au siège du HCP, à Rabat. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Si le Maroc a réalisé des “avancées importantes” dans les domaines de la santé, de l’économie, de l’éducation ou encore en matière de gouvernance et de réforme de la justice, “beaucoup reste encore à faire”. C’est ce qu’a estimé le Haut-commissaire au plan Ahmed Lahlimi, le mercredi 30 octobre à Rabat, lors d’une conférence tenue dans son siège pour présenter le 5e rapport national sur la population et le développement.

Croissance démographique

Parmi les défis qui doivent encore être “surmontés” au Maroc, il y a l’aubaine démographique. Selon le rapport du Haut-commissariat au plan (HCP), financé en partie par le Fonds des Nations unies pour la population, l’économie nationale est “appelée à davantage de transformation structurelle pour permettre d’absorber les effectifs croissants de la population en âge d’activité qui s’accroît de presque 400 000 personnes annuellement”.

Pourtant, seulement 47 % de cette population a accès au marché du travail. Cette situation renvoie ainsi au “problème de l’inactivité, en particulier des jeunes, qui devrait constituer une préoccupation pour la préservation de la cohésion et de la stabilité sociales”, souligne le HCP dans son rapport. “Le Maroc est dans une phase très avancée de la transition démographique. Il y a une pression sur le marché du travail, une pression légère mais qui va s’accentuer avec le temps”, nous explique Issam Chiadmi, chef du département de suivi de la politique de population au Centre d’études et de recherches démographiques (CERED) du HCP. “L’économie nationale est interpellée pour trouver des solutions, surtout pour les jeunes au chômage, afin d’essayer de profiter de cette aubaine qui se présente pour le Maroc et la transformer en dividende démographique”, souligne-t-il.

Diversifier le tissu productif

Dans son rapport, le HCP explique en effet que la sous-utilisation de l’aubaine démographique se reflète principalement dans le chômage, particulièrement chez les diplômés. “Le taux de chômage de ces derniers a atteint 18 % et a tendance à être de plus en plus de longue durée. En effet, 51,03 % des individus ayant un diplôme des facultés ont une longue durée de chômage (plus de 12 mois), suivis par ceux qui ont un diplôme secondaire soit 42,65 %, alors que 86,7 % des individus qui n’ont aucun diplôme ont une durée de chômage plus courte (moins de six mois)”, lit-on dans le rapport.

Pour profiter de cette “aubaine qui s’offre au Maroc”, le rapport préconise de déployer des efforts dans la diversification du tissu productif. Celle-ci doit être basée sur “la valorisation des avantages comparatifs avec l’émergence de nouvelles spécialisations. Cette diversification reste un élément important dans cette équation qui doit se joindre à un effort d’adaptation des structures productives et du cadre institutionnel à l’exigence du choix de l’ouverture dans un contexte de mondialisation accélérée”, souligne-t-on dans le rapport.

Aussi, selon le HCP, ces efforts ne peuvent avoir l’effet escompté sans la valorisation du capital humain. Ceci doit être réalisé “moyennant une formation en adéquation avec l’emploi et conciliant les défis de la compétitivité et de l’amélioration du niveau de vie de la population, et permettant un développement inclusif réduisant les inégalités sociales, économiques et territoriales avant que les défis futurs liés au vieillissement ne prennent de l’ampleur”.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Ce qui va changer pour les droits d'auteur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.