La CNOPS, les cliniques qui réclament des chèques de garantie... les indiscrets de la semaine

La CNOPS sévit contre les cliniques qui continuent de réclamer des chèques de garantie

Santé. Pour lutter contre la pratique pourtant interdite des chèques de garantie et des cautions en cash dans les cliniques, la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) a récemment pris une mesure dissuasive. Lorsque la caisse qui gère l’Assurance maladie obligatoire pour le secteur public reçoit une plainte de l’un de ses assurés suite à de telles pratiques dans un établissement de soins, la CNOPS mène l’enquête. Si les accusations sont confirmées, elle se réserve alors le droit de supprimer le système du tiers payant à l’établissement en question, ce qui le rend beaucoup moins attrayant pour les patients. À ce titre, une clinique de Rabat, et une autre, spécialisée en cardiologie à Casablanca, se sont déjà vu retirer le tiers payant. Une troisième, dans la capitale, pourrait suivre après qu’un patient retraité du secteur…
article suivant

L’Istiqlal traque les conflits d’intérêt avec une proposition de loi