Bande-dessinée: bienvenue dans le Beyrouth de Mazen Kerbaj

Parution. La 4ème bande dessinée du Libanais Mazen Kerbaj est un état des lieux terrible et hilarant de la situation au Proche-Orient.

Par

La censure ? Ja-mais ! Vous pouvez dire tout ce que vous voulez, ça ne sera pas censuré ! Au grand max, on vous assassine!” Dès la première planche, le ton est donné. Mazen Kerbaj brosse un tableau au vitriol du Liban.

Politique
, Mazen Kerbaj
, Arte éditions / Actes Sud BD, 128 p., 280 DHCrédit: DR
Guerre civile, confessionnalisme, guerre avec Israël, guerre en Syrie, réfugiés… toute l’actualité et l’histoire récente de la région sont résumées en quelques cases au trait efficace et aux noirs et blancs éloquents, dont le style évoque Picasso et fait un clin d’œil à Munch. Mazen Kerbaj se régale des paradoxes (être pour la laïcité mais pas au Liban, l’amour du pays mais pas de son peuple). Il ironise sur le syndrome d’Iznogoud de Dubaï qui veut devenir “Beyrouth à la place de Beyrouth”. Il évoque les indispensables taxis-services, les innombrables coupures d’électricité (“Tu n’aurais pas dû insulter…

article suivant

Le mandat de la Minurso prorogé pour une durée d’un an