Retard du vol princier et bagages d'officiels perdus : la RAM se défend

Retard du vol princier et bagages d'officiels perdus : la RAM se défend

La RAM se défend du retard du vol de Meghan Markle et du Prince Harry et de la perte des bagages de trois photographes de la famille royale.

Par

RAM / TelQuel

Après le retard de près d’une heure du vol affrété pour le voyage au Maroc du Prince Harry et de son épouse Meghan Markle, la Royal Air Maroc (RAM) a encore eu fort à faireTrois photographes officiels, accrédités auprès de la Couronne, Arthur Edwards, photographe pour le Sun, Tim Rooke, photographe pour Rex Shutterstock et Mark Cuthbert, photographe officiel de la famille royale, n’ont pas vu leurs bagages livrés après leur atterrissage à Casablanca.

Sur Twitter, Arthur Edwards raconte que ses bagages n’auraient en fait jamais quitté l’aéroport de Heathrow à Londres :

Tim Rooke souligne la « responsabilité légale de la RAM », incapable de tracer les bagages perdus :

Mark Cuthbert pointe un « service consternant », affirmant que la « RAM refuse de donner les références des bagages perdus ». Il ajoute que « 5 médias ont couvert la visite sans aucun bagage. Royal Air Maroc refuse même de nous donner les références des bagages perdus ».

La RAM se défend, dans un communiqué de presse. La compagnie explique d’abord que le retard de près d’une heure accusé par le vol du couple princier est dû à « un épais brouillard au-dessus de Londres » qui a obligé « plusieurs compagnies aériennes, dont Royal Air Maroc, à suspendre provisoirement sur la capitale anglaise samedi dernier ».

Quant aux bagages perdus, la RAM se dédouane complètement : « ces passagers n’avaient pas enregistré de bagages à bord de l’avion les transportant ». Les bagages des journalistes ont donc fait escale à Madrid, en transitant par d’autres compagnies aériennes « pour des raisons purement opérationnelles propres aux trois passagers ».

à lire aussi

article suivant

Nous, citoyennes et citoyens marocains, déclarons que nous sommes hors-la-loi

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.