Aziz Sahmaoui, transe de vie

La poésie d’un album n’est pas forcément la rime d’un concert. 
Aziz Sahmaoui le sait depuis qu’il se goinfre de scène. A Casablanca, 
le 9 février, il réussit à s’imposer, toutes proses dedans.

Par

Au Studio des Arts Vivants, Aziz Sahmaoui a présenté son nouvel album ‘Poetic Trance’. Crédit: Sabir EL MOUAKIL

Un public à la génération mouvante, une audience éparse, une présence à la toquade vive. Aziz, flanqué de son quintet, fait son entrée en chantant sans piper mot. Premier jet large et efficace pour qu’un parterre se mette en transe. Ensuite, c’est la bonhomie d’un citoyen du monde qui parle, qui appelle à la communion, au bonheur qui nous échappe lorsque nous ne savons pas l’apprivoiser. Sahmaoui chante au Maroc, donc à la maison. Et cela n’est pas de tout repos, ni de facilité. Se produire chez soi, “quel poids, quelle responsabilité!”. C’est dire que le trac est une arme d’équilibre, puisque le concert prend les allures d’un tour de chant au groove fédérateur. La salle (comble) du théâtre du Studio des arts vivants de Casablanca sort sa pierre blanche pour marquer un set inédit. Nous buvons ses paroles en nous enivrant de ses compositions. Aziz, le…

article suivant

Migration, plan économique... Le partenariat Maroc-UE au coeur d'une rencontre à Rabat