L'UE verse son aide à la politique migratoire du Maroc au compte-goutte

L'UE verse son aide à la politique migratoire du Maroc au compte-goutte

Sur les 140 millions d'euros promis par l'Union européenne au Maroc comme appui financier à sa politique migratoire, seuls 30 millions ont été versés. Le point.

Par

Photo d'illustration. Crédit: AFP

L’Espagne met la pression sur la Commission européenne pour livrer les 140 millions d’euros promis au Maroc comme  soutien à sa politique de lutte contre la migration clandestine. La secrétaire d’Etat espagnole aux Migrations, Consuelo Rumi a affirmé le 22 janvier que cette aide a pris du retard à cause de lourdeurs bureaucratiques, indique l’agence de presse EFE.

Pour le moment, l’Union européenne n’a déboursé que 30 millions d’euros des fonds promis. La responsable espagnole considère que cette aide « est insuffisante » pour le Maroc qui « doit contrôler les frontières, lutter contre les mafias de trafiquants et poursuivre sa politique d’intégration des migrants ». « L’Europe doit être consciente que ce qui se passe en Méditerranée est l’affaire de tous et que les côtes espagnoles sont celles de l’UE », a encore déclaré Consuelo Rumi, citée par le quotidien espagnol El Pais.

En visite au Maroc les 16 et 17 janvier, Frederica Mogherini, vice-présidente de la Commission européenne a affirmé en conférence de presse que le reste des fonds alloués pour la migration devraient être « payés dans les mois qui viennent ».

Dans une lettre adressée à Consuelo Rumi datée du 4 janvier, Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage indique que la secrétaire d’Etat espagnole a été « mal informée » du déroulement du processus, et regrette que la  perception par cette dernière de la situation de l’aide fournie au Maroc ne soit « pas conforme à la réalité ». Il a joint à sa correspondance un document détaillant la répartition des fonds. 

Cette nouvelle enveloppe budgétaire, qui s’inscrit dans le cadre du soutien apporté par l’UE à la stratégie nationale marocaine de migration et d’asile, sera répartie sur plusieurs volets.

Dans le cadre du programme de soutien à la gestion des frontières dans la région du Maghreb, adopté en juillet 2018, l’UE prévoit de consacrer 30 millions d’euros pour aider les «services marocains de contrôle aux frontières et les instances associées pour protéger les migrants vulnérables, à combattre la migration irrégulière et à démanteler les réseaux criminels transfrontières». Selon Federica Mogherini, ce sont ces 30 millions qui ont déjà été versés en décembre. 

Restent 110 millions euros, dont 70 millions seront alloués à un programme récemment adopté pour « aider le Maroc dans sa lutte contre le trafic de migrants et la traite d’êtres humains, au moyen, notamment, d’une gestion des frontières renforcée ».

Aussi, un plan d’aide d’un montant de 40 millions d’euros a été mis sur pied pour permettre au Maroc de « mettre au point son système de gestion des frontières ». Un programme supplémentaire de 8 millions d’euros doit aider le Royaume à renforcer ses politiques dans le domaine de la gouvernance des migrations au niveau régional.

Joint par TelQuel, une source autorisée au sein du ministère de l’Intérieur affirme qu’il n’y a rien de nouveau concernant ces fonds.

à lire aussi

article suivant

Le roi lance les travaux du nouveau siège de la DGSN

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.