La Royal Air Maroc poursuit le renforcement de sa flotte

La Royal Air Maroc poursuit le renforcement de sa flotte

La Royal Air Maroc vient de renforcer sa flotte aérienne en faisant l'acquisition de son premier 737 MAX, un avion destiné à opérer sur les vols moyen courrier.

Par

Meghan Markle et le Prince Harry sont arrivés avec près d'une heure de retard, samedi soir. Crédits : DR Crédit: DR

Ce n’est un secret pour personne : la Royal Air Maroc (RAM) nourrit de grandes ambitions, annoncée début 2018, voulant doubler sa flotte et ainsi devenir le premier transporteur africain à l’horizon 2020. Ce samedi 22 décembre, l’aéroflotte de la compagnie marocaine s’est retrouvé renforcé après que le constructeur américain Boeing a annoncé, dans un communiqué, avoir livré son premier 737 MAX.

« Nous sommes heureux de recevoir le premier 737 MAX de notre compagnie, qui sera bientôt rejoint par trois autres aéronefs de la même famille. Les nouveaux appareils 737 MAX viennent renforcer notre flotte moyen-courrier qui constitue l’épine dorsale de la flotte de Royal Air Maroc », explique le président directeur général de la RAM, Abdelhamid Addou, dans le communiqué de Boeing.

 

Ambition

Une nouvelle acquisition qui vient s’ajouter à celle réalisée le 11 décembre dernier, le premier 787-9 Dreamliner de la flotte marocaine. Cet engin permet à la compagnie d’accueillir 302 passagers, à destination, dans un premier temps, de Paris-Orly, New York et Sao Paulo au départ de Casablanca. Trois autres 787-9 sont attendus au cours des prochains mois. Au total, la livraison de ces deux modèles vient renforcer une flotte qui compte déjà plus de soixante avions estampillés Boeing.

La RAM a annoncé, début 2018, un renouvellement de son plan stratégique de la RAM.  Le 5 décembre dernier, la compagnie aérienne a officiellement rejoint l’alliance One World, qui regroupe treize compagnies aériennes transportant ensemble 520 millions de passagers vers 164 pays. La RAM sera la seule compagnie africaine du réseau, et elle espère capter une partie de ce trafic dans le cadre de son plan de développement. Selon les estimations de TelQuel, il faudrait entre 3 et 4 milliards de dollars rien que pour porter la flotte de la RAM de 55 avions à 120 appareils.

article suivant

Gaid Salah: Sortir de la Constitution, c'est "détruire" les fondements de l'Etat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.