Les bourreaux présumés des touristes scandinaves avaient prêté allégeance à Daech

Les bourreaux présumés des touristes scandinaves avaient prêté allégeance à Daech

Une vidéo diffusée sur Twitter le 20 décembre montre quatre hommes, correspondant au signalement des suspects arrêtés après le meurtre de deux touristes scandinaves à Imlil, prêter allégeance à l’organisation terroriste État islamique.

Par

Les quatre suspects arrêtés par les autorités marocaines pour le meurtre de deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil pourraient avoir prêté allégeance à Daech. Un compte Twitter anonyme a publié le 20 décembre trois extraits d’une vidéo dans laquelle quatre hommes, qui correspondent aux signalements et photos des suspects arrêtés à Marrakech, prêtent allégeance au chef de l’organisation terroriste État islamique (EI), Al Baghdadi. Sur le mur derrière eux, un drapeau de l’EI.

« Le groupe ayant assassiné les Scandinaves avait enregistré une vidéo dans laquelle il mentionne leur allégeance à Abu Bakr al-Baghdadi et leur volonté de répondre à l’appel de l’État islamique à commettre des attentats, » analyse le chercheur et spécialiste français de Daech Romain Caillet sur Twitter.

« Cette vidéo mentionne explicitement Hajjin, ce qui permet à la fois de dater approximativement la vidéo et de faire le lien avec l’autre vidéo, dans laquelle des femmes sont assassinées tandis qu’une voix ajoute ‘c’est pour nos frères de Hajjin’, » ajoute-t-il faisant référence à une autre vidéo présentée comme étant la scène de l’exécution.

Lors d’un point presse le 20 décembre, le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a affirmé que la vidéo de l’exécution était toujours en cours d’authentification par les autorités marocaines. Néanmoins, selon l’ambassadeur britannique à Rabat Thomas Reilly, la vidéo a bien été authentifiée.

En outre, les armes blanches saisies sur les trois suspects arrêtés le 20 décembre à Marrakech correspondent à celle que l’on voit dans cette vidéo.

Quant à la vidéo d’allégeance, elle n’a pour l’heure fait l’objet d’aucun commentaire officiel. L’existence de cette vidéo avait cependant été révélée au Desk par une source sécuritaire au moment où la première vidéo de l’exécution commençait à circuler sur le net.

Joint par TelQuel, Romain Caillet explique que la manière dont cette vidéo d’allégeance a été rendue publique n’est « pas commune ». « Ca n’a pas été diffusé par les canaux officiels de l’État islamique, et puis le son est mauvais. Ce n’est pas une exception, mais c’est assez rare, » explique le spécialiste.

« Ils disent qu’ils vont se sacrifier, mais ils ne parlent pas des touristes scandinaves. Ca aurait donc pu être enregistré avant leur passage à l’acte, mais pas trop non plus puisqu’ils font référence à la bataille de Hajjin [engagée il y a quelques mois, NDLR], » poursuit Romain Caillet.

Selon lui, « le choix de la cible, le mode opératoire et la façon de communiquer après l’acte en disent long sur la faiblesse de l’écho de l’État islamique au Maroc, » estimant que « le Maroc reste le pays arabe le plus stable » et rappelant si l’EI revendiquait ce « serait le premier attentant de l’EI au Maroc ». Le dernier attentat terroriste au Maroc remonte en effet à 2011 et l’attaque à la bombe du Café Argana qui avait fait 17 morts à Marrakech.

article suivant

Demande de liberté provisoire suspendue jusqu’au 19, audience reportée au 23 septembre

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.