Quelles stratégies pour les entreprises marocaines en Afrique?

Les entreprises marocaines sont de plus en plus nombreuses à faire le grand saut africain. Quels sont leurs critères déterminants, leurs motivations, leurs craintes et les motifs de renoncement ? Une enquête du ministère des Finances et de l’Agence Française de Développement plonge au cœur des stratégies de développement des entreprises marocaines.

Par

En 2017, le Groupe d'impulsion économique (GIE) Côte d'Ivoire-Maroc a présenté ses travaux au roi Mohammed VI et au président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara. Crédit: MAP

Avec 37 milliards de dirhams investis en Afrique entre 2003 et 2017, soit 60% de ses IDE, le Maroc gagne de jour en jour du terrain commercial en Afrique. Mais comment la stratégie africaine du royaume, impulsion-phare du règne de Mohammed VI, se décline-t-elle sur le terrain en stratégies d’entreprises, aux confins d’intérêts économiques, financiers, et de contextes politiques, juridiques et sécuritaires parfois instables ?

Jean-Michel Huet, associé chez le cabinet Bearing Point.
C’est l’éclairage apporté par l’étude élaborée conjointement par la Direction des Etudes et des Prévisions Financières du ministère de l’Economie et des Finances et l’Agence Française de Développement, sur la base d’une enquête de terrain réalisée auprès de 20 entreprises marocaines par le cabinet…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés