Maroc, la diplomatie de la villégiature – Telquel.ma

Maroc, la diplomatie de la villégiature

Lieu de villégiature, de soins ou de convalescence, le Maroc est une destination de choix des présidents du continent. Leurs multiples visites privées offrent un rendement diplomatique et contribuent à nourrir une image du Maroc en tant que sanctuaire des chefs d’Etat africains. Pour le meilleur comme pour le pire.

Par

Ali Bongo n’est pas le premier “ami du royaume” à bénéficier de la sollicitude du roi. Un cas emblématique est celui de Mobutu Sese Seko, dictateur du Zaïre (depuis rebaptisé République démocratique du Congo, RDC). Après 32 ans d’un règne aussi implacable que brutal, Mobutu fait face, en 1997, à la progression de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo, coalition de dissidents menée par Laurent Désiré Kabila. A l’approche des troupes de Kabila, Mobutu fuit vers le Togo, puis se rend au Maroc le 23 mai à l’invitation de Hassan II.

Le maréchal séjourne d’abord à l’Amphitrite, à Skhirat. Réquisitionné pour l’occasion, l’hôtel a été placé sous la garde d’un contingent de gendarmes qui décourageaient journalistes et estivants d’approcher. “L’ancien président zaïrois semble vouloir s’éterniser sur le territoire marocain, et commence à poser de sérieux problèmes aux autorités marocaines. La ville de Skhirat, où il séjourne à l’hôtel Amphitrite, est une belle station estivale prisée par les nationaux”, s’énervait le magazine Maroc Hebdo dans son édition du 14 juin 1997.

Mobutu se.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Une enquête parlementaire pour déterminer les "vrais responsables" des retards des projets d'Al Hoceima ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.