De Hassan II à Jean Lassalle, les mix chill des Marocains de Palm Therapy Sounds

Derrière le projet Palm Therapy Sounds et ses millions de vues sur YouTube se cachent deux DJs marocains autodidactes qui s’amusent à remixer sur de la chill house des tubes, des classiques français et arabes, mais aussi des discours mythiques de Hassan au candidat à la présidentielle française Jean Lassalle.

Par

Une des covers du projet Palm therapy sounds. (c) Nawfal Radi

Des grands noms de la musique comme Tupac Shakur, Oum Kathoum, Édith Piaf, Cheb Hasni ou Ali Farka Touré aux discours et punchlines des chefs d’État et hommes politiques comme Hassan II ou encore l’excentrique député français Jean Lassalle, les sons qui passent par la console de mixage de Nawfal Radi et Salim Essalmi du projet Palm Therapy Sounds ont le mérite d’être éclectiques. Depuis trois ans, ces deux DJs autodidactes, l’un est étudiant en médecine et l’autre ingénieur industriel, s’amusent à remixer des musiques et sons anachroniques, faisant le pont entre pop, hip-hop et discours politiques sur fond de chill house.

« Au début, je voulais simplement partager un concept de musique thérapeutique avec mes proches, mais avec le temps, Palm Therapy Sounds a pris une dimension plus importante. J’en suis fier même si le projet ne me rapporte toujours pas d’argent (rires), » nous explique Nawfal Radi, fondateur de Palm Therapy Sounds et chirurgien esthétique en devenir. Il commence d’abord par diffuser ses sons sur la plateforme sonore Soundcloud, tente de nouer contact avec des DJs et musiciens pour de nouvelles collaborations et rencontre, six mois après le début de l’aventure, Salim Essalmi alias Dj D33p Soul. « Il a un savoir-faire important et nous sommes sur la même longueur d’onde. Du coup notre collaboration a marché du premier coup, » explique Nawfal Radi.

Le duo Palm Therapy Sounds est depuis invité à se produire au Comptoir Darna à Marrakech, au Dhow à Rabat ou encore au club Mona Lisa à Paris. D’autres artistes ont rejoint l’aventure comme le Libanais Anthony Kheyrouz, l’Égyptien Moseqar ou encore les Français Adrian Ström ou Coni. « L’idée n’est pas de faire de la musique dans notre coin, on cherche à collaborer avec musiciens qui viennent d’horizons différents pour faire grandir le réseau. Et l’ensemble des morceaux produits sont labélisés Palm Therapy Sounds » ajoute notre interlocuteur.

Aujourd’hui, ils en sont à plus de 200 morceaux produits, et comptabilisent plus de 156 millions de vues sur YouTube. Deux studios ont été réaménagés par les deux Djs à Marrakech et à Skhirat pour produire leur remix. Mais le Graal, c’était début novembre. Le député français Jean Lassalle, ancien candidat à la présidentielle, publie sur sa page Facebook le remix « c’est la chancla » (comprendre c’est la catastrophe) dans lequel Palm Therapy Sounds reprend les phrases cultes de l’extravagant homme politique français. « La musique adoucit les mœurs, » commente aimablement Jean Lassalle. La vidéo fait le tour des médias français et Palm Therapy Sounds s’offre une vitrine jusque sur BMF TV.

Entre Paris, Marrakech et Skhirat, les deux acolytes ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin, bien que l’argent fasse encore défaut. Nawfal Radi résume bien la situation « nous ne vivons pas de notre musique, nous sommes déficitaires, mais on y croit ».

article suivant

À Guerguerat, le Maroc consolide ses positions