S’estimant victime d’ »instrumentalisation », le centre Pompidou retire la présentation d’un livre « pro-Polisario » – Telquel.ma

S'estimant victime d'"instrumentalisation", le centre Pompidou retire la présentation d'un livre "pro-Polisario"

Après avoir suscité la polémique, la présentation d'un livre d'artistes "pro-Polisario" au centre Pompidou de Paris a été retirée.

Par

Présentation du livre d'artiste polémique « Necessità dei volti » © DR

Le centre Pompidou de Paris a décidé le dimanche 4 novembre de décrocher de ses murs la présentation d’un livre d’artistes exposant une série de photographies collectées par le Front Polisario sur des soldats marocains morts ou faits prisonniers. « La salle est fermée au public depuis dimanche matin. Nous avons constaté une forme d’instrumentalisation de ce qui n’était pour nous que la simple présentation d’un document », a affirmé le service de presse du Musée national d’art moderne de Paris à la MAP.

Contrairement à ce qu’ont relayé plusieurs médias, « il ne s’agissait nullement d’une exposition, mais de la simple présentation d’un livre d’artistes au sein d’une salle des collections permanentes du musée (…) Nous avons donc décidé de le décrocher  », précise la même source.

« Necessità dei volti  » est en effet une publication constituée de 483 photos éditée en trois parties, comme l’explique le centre Pompidou sur son site. Une première boîte contient le livre « Necessità dei volti  », en plus de trois volumes de « Sahara Occidentale, con poche immagini » (« le Sahara Occidental avec peu d’images en français »). L’ouvrage est signé Fatima Mahfoud, Yasmine Eid-Sabbagh, Patrizio Esposito, Jean Lamore, Gianluca Solla. La deuxième boîte contient des textes et des vidéos. Et la troisième boîte de la documentation photographique.

Édité en 2012, ce livre a été offert à la bibliothèque Kandinsky, le centre de documentation et de recherche du prestigieux musée français.

Après la publication d’une dépêche au sujet « d’une exposition dédiée à la lutte juste menée par le peuple sahraoui pour la liberté et l’indépendance » au centre Pompidou d’abord relayée sur l’agence de presse affiliée au Front du Polisario, SPS, puis sur l’agence de presse algérienne, APS, Mehdi Qotbi, président de la fondation nationale des musées a adressé une lettre de protestation à Serges Lasvignes, président du centre Georges Pompidou. Le président de la FNM a exprimé « l’incompréhension réelle » sur la motivation du centre à « participer à la propagande d’un mouvement séparatiste financé notoirement par l’Algérie  ».

article suivant

Le satellite espion Mohammed VI-B rejoint son tandem en orbite

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.