Faut-il craindre l'influence médiatique russe en Afrique ?

Deux organismes rattachés à l'armée française ont publié un rapport sur les « manipulations de l'information ». L'étude se penche notamment sur l'influence des médias russes en Afrique. Un phénomène « inquiétant » selon les auteurs, une « condescendance post-coloniale sans nom » aux yeux des détracteurs, ou encore un « prolongement naturel de la stratégie russe » pour d'autres.

Par

En régie dans les studios moscovites de Russia Today. Crédit: AFP PHOTO / Yuri KADOBNOV

Plusieurs signaux indiquent que l’Afrique pourrait être le prochain terrain de jeu de ‘la guerre informationnelle’ de la Russie ». Le soft power russe s’invite-t-il sur le continent africain via une implantation médiatique ? C’est la question posée par le rapport Les manipulations de l’information, un défi pour nos démocraties publié fin septembre et cosigné par le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS, ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères) et de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM, ministère français des Armées). L’enquête se penche sur la problématique, à l’échelle mondiale, de la désinformation médiatique. Laquelle instaurerait une stratégie d’influence géopolitique dans certains pays et porterait « ainsi atteinte aux démocraties ». Concernant l’Afrique, et s’appuyant sur les travaux d’une équipe…

article suivant

Proche-Orient : Trump dévoile un plan de paix "à deux États" bien que favorable à Israël