L’ONCF reconnait avoir été alerté de perturbations à proximité de Bouknadel avant l'accident

L’ONCF reconnait avoir été alerté de perturbations à proximité de Bouknadel avant l'accident

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, l’ONCF confirme avoir été alerté par ses passagers sur des perturbations au niveau de la gare de Sidi Taibi, avant l’accident ferroviaire qui a fait 7 morts le 16 octobre à Bouknadel. Les inspections menées sur place n’auraient toutefois pas permis de constater de «défaut ou des dégâts significatifs».

Par

Le ministre des Transports, Abdelkader Amara, le directeur de l’Office national des chemins de fers, Rabie Khlie ainsi que le commandant de la Gendarmerie royale, Mohamed Haramou se sont rendus sur les lieux de l'accident. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Dans un message diffusé par sa page Facebook, l’Office national des chemins de fer (ONCF) affirme avoir été alerté par certains de ses passagers quant à des perturbations au niveau de la gare de Sidi Taibi située à 10 kilomètres du lieu de l’accident de Bouknadel qui a fait sept morts et 125 blessés le 16 octobre.


à lire aussi

Suite à ces alertes, les responsables de l’Office ont, dans le « respect des règles et de lois en vigueur », alerté les responsables de la gare de Kénitra pour étendre la durée d’arrêt des trains en partance de la capitale du  Gharb. Le but étant de permettre une inspection des infrastructures et des installations dans cette zone, située à une dizaine de kilomètres des lieux de l’accident. A l’issue de cette inspection, les ingénieurs de l’ONCF n’ont pu constater « de défauts ou de dégâts significatifs » à Sidi Taibi, affirme la compagnie ferroviaire.

Sur les réseaux sociaux, après le drame du 16 octobre, des usagers ont affirmé qu’ils avaient alerté les employés de l’ONCF de « secousses » aux abords de Bouknadel, affirmant que leurs inquiétudes n’ont fait l’objet d’aucune réaction de la part des employés de l’ONCF.

L’Office indique également dans cette communication qu’il est disposé à « partager des informations » au sujet de l’accident de Bouknadel que ce soit à travers un communiqué de presse officiel ou ses canaux de communication. L’institution rappelle également que l’ensemble des témoins seront entendus dans le cadre de l’enquête ouverte par le Procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat.

article suivant

L'écrivain et réalisateur franco-afghan Atiq Rahimi fait son cinéma

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.