Fatoumata Ba, l'entrepreneure prodige qui connecte l’Afrique

Après avoir participé à l'ascension de la première licorne africaine Jumia, Fatoumata Ba poursuit, avec son nouveau projet révolutionnaire Janngo. Son «obsession» ? Donner aux PME africaines l'accès au marché international, et ainsi inverser le sens de l'histoire.

Par

Fatoumata Ba, Founder and Chief Executive Officer, Janngo, France; Young Global Leader speaking during the session: Powering Development through Platforms at the World Economic Forum - Annual Meeting of the New Champions in Tianjin, People's Republic of China 2018 Copyright by World Economic Forum / Sikarin Thanachaiary

A 32 ans, Fatoumata Ba a déjà eu plusieurs vies. De la «gentille enfant timide» à l’entrepreneure battante qui lève des centaines de millions d’euros et manage des milliers de personnes, cette lumineuse Dakaroise semble inarrêtable. «Si j’ai ce niveau d’énergie, c’est que j’ai l’impression d’être en cohérence entre mes valeurs, mes compétences et ma passion : mettre la technologie au service de l’économie réelle, de la vraie vie des vrais gens, pour être utile à mon continent», explique-t-elle. Dans les jardins du Beldi Country Club de Marrakech, où nous l’avons rencontrée à l’occasion du forum Women in Africa, «Fatou» — c’est ainsi que tout le monde la surnomme — se raconte avec humour et sincérité. Son flot de paroles, rythmé et ordonné, traduit son «besoin de cohérence et de sens» — un leitmotiv de son discours et de son exceptionnelle trajectoire.

Le…

article suivant

Abdelhak Khiame quitte le BCIJ : retour sur un parcours de lutte antiterroriste