Bochra Belhaj Hmida : « En Tunisie, le débat sur l’égalité dans l’héritage est souvent malhonnête » – Telquel.ma

Bochra Belhaj Hmida : "En Tunisie, le débat sur l'égalité dans l'héritage est souvent malhonnête"

Militante, avocate et députée, elle est la figure de la réforme sur l’égalité dans l’héritage en Tunisie, annoncée par le président Béji Caïd Essebsi le 13 août dernier. Elle explique le travail de la commission qu’elle a présidée, décrypte les enjeux du débat et livre son analyse de l’évolution des libertés individuelles au Maghreb.

Par

AFP

Le 13 août 2018 restera gravé dans la mémoire de Bochra Belhaj Hmida. 62 ans après la promulgation du Code du statut personnel, date considérée en Tunisie comme une “fête de la femme”, le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, décide de soumettre au parlement un projet de loi sur l’égalité homme-femme dans l’héritage. Une proposition issue du travail de la commission des libertés individuelles et de l’égalité, que cette militante de la première heure a présidée. Après le droit à l’avortement, la loi contre les violences faites aux femmes et le droit d’épouser un non-musulman, les Tunisiennes seraient sur le point de remporter une nouvelle bataille pour l’égalité. Mais tout n’est pas gagné : l’opinion publique est divisée et le parti islamiste Ennahda, qui détient le plus grand groupe parlementaire à l’Assemblée des représentants du peuple, s’y oppose. Il a même rompu son alliance avec le parti au pouvoir, Nidaa Tounès, fin septembre. Malgré tout, le débat progresse en Tunisie, là où le Maroc semble vouloir l’étouffer : en mars dernier, Asma Lamrabet a été contrainte à la démission du Centre des études.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Accident de train à Bouknadel : le bilan provisoire monte à 7 morts (Santé)

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.